Page 93 - La Place des Wallons
P. 93

 Rue des Éburons
courant l’un des bottins de Liège 1973 sur le nom de sa mère, et allait lire son numé- ro de téléphone ; leur numéro de télé- phone ; et mon héros écarquillerait les yeux quand, à côté du préfixe 041, il ver- rait “Montegnée Marie-Françoise, 42 rue des Éburons, 4000 Liège 041 881358” — et peut-être cette fiction pourrait-elle, n’est-ce pas, devenir mon mythe d’auteur ; et je pensais déjà à la promotion de mon roman, au personnage de romancier au fédora que je pouvais incarner chez Ber- nard Pivot — je lui raconterais en direct sur Antenne 2 l’histoire formidable de cette photographie — plutôt de son simple souvenir —, qui m’aura permis, partant d’une allusion blanche sur un fond blanc, lentement contrastée par mes ruminations, d’exhumer le souvenir d’une rue soufflée, à jamais aurait-on cru, des cartes de la ville ; une rue qui, par le simple détail d’un liseré ocre, resurgirait dans l’inconscient collectif de tout un quartier — un liseré ocre qui fera resurgir aussi cette vérité im- placable : c’était ma chambre d’enfant,
93
































































































   91   92   93   94   95