Page 80 - La Place des Wallons
P. 80

 Christophe Géradon
core ? Je pensais au Septante, à sa signifi- cation, positive au premier abord, mais probablement ignoble. Tout m’amenait maintenant à considérer un plan minuté, échafaudé depuis l’annonce dans la ga- zette jusqu’à nos cafés confortables et ce chemisier qui bâille sur un flanc nu. Sep- tante. Comme un appel à l’aide. J’imagi- nai une enfant sous contrat, souhaitant jouir de son dernier instant de liberté pour montrer à un innocent du monde d’en bas son numéro de série, son “marquage”. Prévenir les gens du commun de ce qu’il se passait. De ce qu’il se passait où, Émilie ? Septante, ça pouvait être un code interne, un numéro de cellule, ou ton an- née de naissance. Je me suis dit que la ga- mine avait probablement saupoudré ma maison d’indices et, bien sûr, je devenais fou ces jours-là à retourner les boîtes et les tapis. Puis je m’étais relevé. « Le Diable sous l’oreiller, l’avais-je vu ? ». Les yeux ronds, je m’étais précipité vers la chambre de la gosse, avais soulevé le coussin.
80
































































































   78   79   80   81   82