Page 71 - La Place des Wallons
P. 71

 Septante
manie du cinéma, avais-je constaté. Ces “acteurs précoces”, d’ailleurs, vous lais- saient un petit goût d’amertume, un re- gard particulièrement cruel sur votre bon- hommie et vos capacités. J’avais tourné la grande page en hochant la tête.
Puis au mois de septembre, cette an- nonce était toujours dans les colonnes. Je m’étais posé la question ; est-ce que cette “actrice précoce” n’était pas maintenant dans le pétrin ? Nous étions à deux se- maines de cette fameuse première semaine d’octobre, date de son tournage, et per- sonne ne semblait disposé à lui offrir le gîte. J’ai une nouvelle fois tourné la grande page, mais me suis dit que si la semaine prochaine l’annonce paraissait encore, je pourrais toujours appeler le journal ; j’étais après tout un bout de cette “famille de plus de 60 ans” qu’elle cherchait. J’étais veuf, soit, mais j’avais de la place au pre- mier.
71































































































   69   70   71   72   73