Page 69 - La Place des Wallons
P. 69

 Septante
de ma psychanalyste, cliquetis qui, lorsque je l’entends, ou crois l’entendre, dans la rue, dans une gare ou chez moi, me ra- mène à son divan ; le cliquetis du stylo, comme les trois coups du régisseur, m’in- troduit dans cette espèce de tribunal men- tal où je suis jugé sur la pertinence morale de ce que je viens de proférer. Ce tribunal, depuis trop longtemps, n’a plus de juge, et j’ai toujours ce léger tremblement au mo- ment où je m’en rappelle, et je sais que je défaille, là, alors que nous marchons, la gamine et moi, le long de la rue des Guillemins.
La gamine, j’ai chaloupé un instant, elle n’a rien vu.
Elle s’appelle Émilie, je reviens à elle, à ses petites considérations, à ses petits be- soins. Je ne peux décemment crever en te- nant la main de la môme. Je me concentre sur nos pas, les deux siens dans l’un des miens. Nous venons de sortir de la gare. Tout va bien, je m’occupe de tout.
69






























































































   67   68   69   70   71