Page 66 - La Place des Wallons
P. 66

 Christophe Géradon
téléphone, j’entendais le son monocorde. Puis elle a raccroché. On verrait ça à midi.
L’histoire de Mireille Cortés, la roman- cière ? Je l’ai très bien connue, j’ai été son agent littéraire. Si vous voulez la vérité, c’est chez moi que ça s’est passé. Elle n’avait pas les épaules pour le métier. Je fais aujourd’hui bien plus attention quand je m’engage avec mes nouveaux clients. Vous avez un manuscrit ?
66































































































   64   65   66   67   68