Page 20 - La Place des Wallons
P. 20

 Christophe Géradon
là, je l’entendais peut-être marcher ? Ri- chard sortait sa langue, pareillement, quand il évoquait cette Christelle. Le lan- gage corporel suave, il ondulait presque, et son œil roulait un peu. « Une fois adulte, Foxy ne voulait plus rester avec sa mère. Elle avait épargné pour un billet de train. Je l’avais un peu aidée. Elle aurait dû être aujourd’hui à Rome ou à Madrid. » Je me demandais pourquoi elle n’y était pas. Comme je le dévisageais, Richard avait lâché l’anecdote « Elle travaille simple- ment ici, à l’ABC. »
L’ABC était un bâtiment voisin de l’hô- tel du Midi. C’était un « cinéma », ai-je compris, au sens large. Christelle voulait faire 1 000 kilomètres, elle avait fait 10 mètres. « Sa mère, Mme Bertiaux, a long- temps été inconsolable ; elle descend peu, on la voit peu. Nous pourrions organiser un repas avec elle dans le hall ; vous amè- neriez Claudine. »
20
***






























































































   18   19   20   21   22