Page 108 - La Place des Wallons
P. 108

 Christophe Géradon
par une maestria de la composition, ceci dans l’attitude contrainte des badauds, dans l’angle précipité des parapluies, dans le monde inversé des flaques noires, dans des virgules gris-rose imbibant les visages. Dans la moiteur confinée et calme du ma- gasin, je me souvenais parfois que je sui- vais ma mère. Elle regardait les belles robes, pour se faire rêver elle aussi à ses propres scintillements rouges et ses miroirs troublés. Elle compulsait les vêtements comme on lit un magazine, égrainant les pages colorées de la mode du moment, s’arrêtant sur un ton ou un autre, pen- chant la tête à gauche et à droite pour avoir deux points de vue (sans doute fai- sait-elle cette gymnastique mentale d’ou- blier simplement qu’elle fût debout là, dans ce magasin, afin de découvrir l’étoffe comme par inadvertance, comme Ève dé- couvre le Serpent, en a une idée inno- cente, en fait la connaissance) ; et ce pen- dant qu’elle masquait le prix du pouce pour faire durer le rêve, elle se permettait d’anticiper réellement le trajet du rayon à
108
































































































   106   107   108   109   110