Page 10 - La Place des Wallons
P. 10

 Christophe Géradon
À l’hôtel du Midi, le petit hall était dé- sert. Une vieille femme simplement, tassée derrière un guichet chiche, toisait sa grande gazette à distance de presbyte. Nos deux ombres en entrant ont dû couvrir un éclat familier, car alors la vieille femme nous fixait. J’ai proposé notre nom, un peu comme on s’excuse. Sur ça m’a-t-il semblé la vieille tenancière a eu un soupir difficile, mais non, non : elle répétait seulement les syllabes un peu bas, en faisant basculer son énorme registre. Tout de même j’ai cherché un écho d’ironie dans sa voix, quand elle a dit « monsieur et madame Mon-te-gnée ». J’avais tant redouté la scène, l’avais tant répétée, je n’en menais pas large. Brûlant sous nos pieds, une mo- quette lourde, rouge, orange et jaune, lé- chait des plinthes noires. Machinalement, je cherchais les traces, sur le papier peint, de l’incendie de 61. Ce hall. L’effet d’un sas. D’un ascenseur bloqué. Claudine se tenait encore derrière moi, et la vieille femme me fixait avec stupéfaction parce que je tardais à lui prendre la clé qu’elle
10
































































































   8   9   10   11   12